Jardin de semences

Et si on créait un jardin de semences?

Les multinationales de la chimie ont multiplié les actes de biopiraterie afin de détenir la propriété des semences. Toutefois, des organisations comme, par exemple, le Réseau Semences Paysannes ont mis en place une veille juridique et scientifique afin de lutter contre la brevétisation croissante du vivant.

Au sein de ce réseau, des paysans et artisans semenciers cultivent les semen

Gardenlab Gignac la Nerthe

Gardenlab

ces paysannes.

En effet, ces dernières étaient tombées dans l’oubli au profit des semences industrielles dites hybrides F1, inscrites au catalogue des espèces et des variétés, seules autorisées à la commercialisation par les réglementations française et européenne.

Les semences paysannes sont pourtant le résultat de plusieurs siècles de culture, par les paysans, qui les ont sélectionnées et fait évoluer, en lien avec chaque terroir.

Leur diversité génétique leur confère des qualités nutritionnelles et une adaptabilité à leur environnement et aux conditions climatiques. Ce patrimoine végétal doit être connu et défendu aujourd’hui.

C’est à partir de ce constat que Graines de Oaï a défini le projet « jardin de semences ».

Un jardin de semences, pour qui ?

Le jardin accueillera les adultes et les enfants, dans le but de leur transmettre les savoirs et savoir-faire de base, utiles à la reproduction des graines. Il permettra également d’organiser des ateliers de jardinage pour les adhérents, dans une démarche de préservation des sols, des micro-organismes et de l’environnement. Un partenariat privilégié avec la mairie de Gignac-la-Nerthe s’est instauré de manière à mener des projets d’animation conjoints avec le centre de loisir municipal.

C’est quoi exactement un jardin de semences ?

Le jardin de Graines de Oaï est une parcelle de 600 m² sur laquelle seront plantées une vingtaine d’espèces de légumes, fruits, aromatiques et fleurs. Ces populations végétales seront cultivées afin d’en récolter les fruits mais la finalité principale est de sélectionner des porte-graines, afin de collecter les semences. Les porte-graines sont des sujets que le jardinier laisse aller jusqu’à maturité complète et qui va  « monter en graine ». Il n’a alors plus aucun intérêt pour la consommation. En complément du terrain de 600 m² dédié aux plantations et à des activités de plein air, un espace aéré sera nécessaire au séchage des porte-graines ainsi qu’ à l’extraction des semences. De plus, l’association pourra utiliser un espace commun destiné à l’organisation de réunions, d’animations, d’ateliers, etc

A quoi ces graines vont-elles servir ?

Elles seront :

– versées au fonds de la grainothèque, dans le but de nourrir de nouveaux échanges et dons avec des jardiniers amateurs

– mises à disposition des maraîchers implantés sur le Garden Lab, pour des expérimentations

– fournies au centre de loisirs municipal, dans le cadre de leurs activités liées à l’environnement

– distribuées aux adhérents pour les cultiver dans leurs jardins

Quelles espèces seront cultivées dans le jardin de semences ?

Dans un souci de maintien de la pureté variétale, les plantes sont des autogames (auto-fécondées). Cependant,  quelques espèces faiblement allogames (fécondation croisée) pourraient être cultivées, en respectant quelques précautions pour empêcher les hybridations. Il s’agit de plantes annuelles pour la plupart.

Cette liste est indicative et évolutive. En effet, en fonction de nos envies et des suggestions des adhérents et des publics, d’autres espèces pourront être cultivées.

Quelques exemples :

Bien-sûr, le jardin de semences sera planté de légumes comme  des tomates, des salades, des poivrons, des aubergines, des pois, des haricots, des courgettes, des courges, des melons.

Les aromatiques comme le persil,  le basilic, la ciboulette, la sariette, la sauge, la coriandre, le romarin y trouveront aisément leur place.

On y sèmera des fleurs : bourrache, capucine, tagette, rose trémière, tournesol, etc

Mode de culture du jardin de semences :

Les plantes seront cultivées en carré, de préférence. Aucun intrant chimique et traitement non autorisé en agriculture biologique ne seront utilisés. Dans sa conception et dans le travail de la terre, les adhérents appliqueront les principes de la permaculture.

Il est à noter que le jardin de semences doit vivre en intégrant l’enjeu de la préservation des ressources. A ce titre, les planches de cultures seront paillées pour limiter l’arrosage.

Le sol ne sera pas retourné à l’aide d’outils mécaniques mais sera régulièrement couvert et amendé de manière naturelle.

Quel est le fonctionnement du jardin de semences ?

C’est un espace en gestion collective mais avec une répartition des rôles et des tâches fixée pour une année, sur la base du volontariat.

La prise de décision est collective mais, en cas de nécessité d’une action rapide, les référents du jardin de semences pourront arrêter une décision. Les participants à la gestion du jardin seront informés aussitôt.

Pour autant, lors des travaux saisonniers, la participation de tous et toutes est requise, en fonction de sa disponibilité.

Exemple : au moment des semis, un responsable de leur suivi sera désigné mais chaque adhérent pourra s’impliquer dans ces travaux.

Un planning prévisionnel sera établi afin de s’assurer de la présence suffisante des membres lors des travaux importants. Il sera possible de faire appel à des invités ou bénévoles pour ces temps forts.

Chaque intervenant complétera un cahier de bord des travaux, pour un suivi rigoureux des plantations.

D’autres dispositions seront précisées dans un règlement intérieur ou une charte que chaque intervenant au jardin sera tenu de respecter.

Quelles manifestations auront lieu au jardin de semences ?

logo Gignac la Nerthe

logo gignac la nerthe

1/ des événements en partenariat avec la commune de Gignac-la-Nerthe :

2/ des événements internes à l’association :

– travaux participatifs

– formations

– ateliers

Le jardin de semences, bien que d’accès limité pour des raisons de sécurité et de préservation, se définit comme un lieu ouvert, en interaction avec tous les espaces et les intervenants du Garden Lab. C’est un espace-support de la diffusion des connaissances liées aux semences paysannes, dans une dynamique bienveillante d’échanges entre les générations, entre les débutants et les confirmés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.