Catégorie : Actualités

AG Ordinaire de Graines de Oaï

No Comments
tomate andines cornues

tomates Andines Cornues

Comme toute association nouvellement créée, Graines de Oaï foisonne d’idées mais a aussi la nécessité de se structurer et de planifier ses objectifs et ses activités. Pour pouvoir les réaliser, elle a également besoin de ressources. La principale est l’énergie et la détermination de ses membres mais les ressources financières comptent tout autant.

Cette AG était organisée dans les buts de faire un point sur le budget 2018, de se projeter déjà en 2019 et de réaliser un focus sur notre manifestation phare de l’année : la conférence-débat du 27 octobre qui aura lieu à Gignac-la-Nerthe.

Et comme à Graines de Oaï, nous apprécions les bonnes choses, l’AG s’est poursuivie par un repas, auquel tout le monde a contribué, dégusté sur la terrasse, sous les ombrages mêlés de la bignone et de la vigne.

agapanthe

AGAPANTHE

Je vous laisse à la lecture du compte rendu pour en connaître les détails.

Et encore un grand merci à tous ceux qui étaient présents physiquement et à ceux qui ne pouvaient l’être mais qui ont tout de même souhaité y participer, en donnant une procuration.

Assemblée Générale Ordinaire de Graines de Oaï
16 juin 2018
Ordre du jour :

Approbation du budget 2018
Préparation du budget 2019
Examen des dossiers de demandes de subventions 2019
Présentation du projet Garden Lab de Gignac-la-Nerthe
Rédaction du règlement intérieur du « jardin de semences » au Garden Lab
Elaboration du programme de la manifestation du 27 octobre 2018
Définition du programme des activités 2019

Présents : 10 Ont donné pouvoir : 9
Carole Devesa
Jean-François Colonna

chats gardant les semences

gardiens de semence

Lydia Portavoce
Alain Chabrand
Nathalie Chabrand
Henri Perez
Jeanne Perez
Bernard Vignal
Barbara Laffon
Louis Mons Hugo Di Cesare
Jean-Pierre Capirchia
Patricia Rodriguez
Paul Marie Plaideau
Clara Di Cesare
Gérard Pierre-bez
Antoine Vaillant
Annick Duluc
Eliana Rajerison
Michel Bocaleoni

Le quorum est respecté.
Début de séance : 10h18
Approbation du budget 2018
Enoncé du budget prévisionnel 2018 et des investissements préalables à la création de l’association.
Exposé du prévisionnel sur trois ans qui va être présenté à la banque, pour l’ouverture du compte.
Observations des adhérents : Prix de l’abonnement internet environ 20€, à modifier dans le budget présenté. Le nombre d’adhésions des années 2 et 3 peut être augmenté.
Une campagne de financement participatif, pour la création du Jardin de semences, a été initiée, il y a quelques semaines sur la plateforme Helloasso. Elle prendra fin le 30 juin prochain. A ce jour, 145 e ont été récoltés sur les 450 attendus. 6 donateurs se sont mobilisés : adhérents, membres d’honneur, famille, amis. Depuis le début de la semaine, la campagne est ouverte au public, diffusée sur FB et par mail également.
Il est important que chaque adhérent sollicite son cercle proche, d’une part, et d’autre part, assure une large publicité à cette campagne. Les sommes obtenues devront permettre le financement de l’acquisition de matériels, pour le jardin de semences.
Vérifier les conditions du financement participatif sur Helloasso pour voir si le budget doit être atteint ou non.
Le budget sera actualisé par le Trésorier. Il est approuvé à l’unanimité.
Programme des activités et préparation du budget 2019
Evènements publics :
Grainothèque
Journée travaux participatifs au jardin de semences en mars
Atelier semis en avril
Festival de Camargue – Responsable : Carole Devesa
Jardin médiéval lors de la journée citoyenne fin mai : Conférence + journées semis/plantation. Responsable Jeanne et Henri
Participation à la journée Garden Lab en juin, si reconduction : responsable Carole Devesa et Nathalie Chabrand

carré garden lab

Garden Lab – Comité de suivi Responsable : Carole Devesa et Alain Chabrand
Journée dégustation de légumes en juillet + partenariat avec la semaine du goût ? Responsable : Carole Devesa et Nathalie Chabrand
Journée des associations à Gignac Responsable : Carole Devesa et Alain Chabrand
Participation à la foire au miel de Gignac (voir si c’est possible) Responsable : Alain Chabrand
Participation à la foire au miel de Saint Mitre les Remparts Responsable : Jeanne et Henri
Récolte de graines pour démonstration
Conférences petit et grand format – Saint Mitre, Martigues (Alternatiba), Responsable : Carole Devesa
Evénements internes :
AG 2019 (avril et novembre) mais suggestion de modification du calendrier en avançant la date de la 1ère AG au mois de janvier 2019.
Entretien et suivi du jardin de semence Responsable : Carole Devesa et Barbara Laffon
Récolte/Tri/Ensachage des graines
Formation en interne Responsable : Carole Devesa
Groupes de travail :
Sélection de graines. Résistance à la sècheresse Responsable : Carole Devesa et Barbara Laffon
Travail sur le sol Responsable : Barbara Laffon
Travail avec le PAT13 : réunion prévue le 26 juin à 19h à Marseille Responsable : Jean-François Colonna
Le programme des activités et le budget prévisionnel 2019 est adopté à l’unanimité. Il est joint au compte rendu.
Détail des projets pour l’année 2019.
Grainothèque : trouver des dates au mois de mars/avril. Doit servir de support pour diffuser le message sur l’alimentation et le problème des hybrides F1.
Festival de Camargue : Présence envisagée sur 2 jours. Voir si partenariat avec SRA13.
Programme Alimentaire Territorial 13 : Faire des propositions pour la relocalisation de l’alimentation dans les villes
Sélection de graines : Mettre en place un groupe de travail de sélection sur des critères de résistance à la sècheresse avec méthode de cultures adaptées (agroforesterie…). A intégrer au projet du jardin de semences.
Jardin de semences (Garden Lab Gignac la Nerthe) : mettre en place un protocole expérimental pour le suivi des expériences qui auront lieu dans le jardin de semence. Le suivi technique est important. Mise en place de règles. Exemple du jardin expérimental de Thomas Martin sur la création de sol. Le sol est un élément important, à prendre en considération. Groupe de travail sur le sol ?
Jardin médiéval (Saint Mitre les Remparts) : Association avec la maIrie sur le travail du jardin médiéval. Semis/plants à fournir. Journée de plantation à prévoir. Conférence en plein air.
Dégustation : Faire des journées pour déguster les légumes du jardin. Peut-être développer un partenariat avec la semaine du goût ou autre événement autour du bien manger.
Examen des dossiers de demandes de subventions 2019
Demandes prévues au conseil régional PACA, au conseil départemental 13. Responsable : Carole Devesa. Les adhérents souhaitent que les subventions demandées soient augmentées à 1000 e chacune.
Voir également avec le député, la mairie de Marigane.
Présentation du projet Garden Lab de Gignac-la-Nerthe
Fera l’objet d’une réunion spécifique. Date à prévoir par Framadate. Responsable : Jean-François Colonna
Rédaction du règlement intérieur du « jardin de semences » au Garden Lab
Fera l’objet d’une réunion spécifique. Date à prévoir par Framadate. Responsable : Jean-François Colonna
Elaboration du programme de la manifestation du 27 octobre 2018
La manifestation aura lieu à partir de 14 h et jusqu’à 17h, voire au-delà. Elle se tiendra à la salle Marcel Pagnol (accord oral Mairie de Gignac-attente d’une réponse officielle sollicitée cette semaine par la présidente).
Préparation Carole Devesa et Nathalie Chabrand.
Il y aura une grainothèque, des ateliers pour les enfants, l’intervention de Thierry Seren paysan-boulanger et un film projeté suivi d’un débat ( si possible ). Le programme est à détailler lors d’une réunion à organiser début septembre. Prévoir de faire des gâteaux et une buvette (payante) pour le public. Entrée libre mais urne avec possibilité de faire un don à l’association.
Concernant le film proposé par la Présidente :  » Les semences du futur », un contact a été noué avec Gérard Boinon qui pourrait venir animer le débat. Partenariat avec une autre association comme Alternatiba Martigues , cinéma d’art et essai ( Martigues, Vitrolles, Marignane)pour financer l’événement ? La présidente doit rappeler GB pour commencer à y travailler.
Fin de séance : 12h30
La Secrétaire/La Présidente

Barbara LAFFON/Carole Devesa

tomates cerise miel du mexique

tomates cerise miel du mexique

Categories: Actualités, Evènements Tags: Étiquettes : ,

Thomas Martin : Changer le monde avec des vers de terre

No Comments

Au commencement, il y a le compost

jardin St Savournin

jardin St Savournin

Jeudi 30 mai, Thomas Martin, architecte-paysagiste et créateur « d’oeuvre d’arbres », nous a ouvert les portes de son jardin expérimental du 41 rue St Savournin dans le 5e arrondissement de Marseille.

Cette visite était proposée dans le cadre de la semaine du compostage organisée, depuis plusieurs années, par le Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités (GERES).

Cette campagne d’animations vise principalement à :
– sensibiliser à la réduction des biodéchets et au tri à la source, comme l’impose la loi de Transition énergétique pour la croissance verte d’ici à 2025
– faire découvrir et d’encourager la pratique du compostage

Histoire d’un jardin urbain

Installés sous un micocoulier dont les branches se courbent pour former une gloriette végétale nous écoutons Thomas Martin nous expliquer la genèse du lieu et se présente. Quelques gouttes de pluie nous ont obligés à nous y réfugier. L’humidité déclenche une vague odorante d’humus, mêlée de la fragrance des menthes et des basilics. Le champ des oiseaux invite à la rêverie puis au bonheur de goûter l’instant présent.

Il y a 4 ans, ce jeune homme passionné par la terre, repère du haut de son appartement, un espace en coeur d’ilôt, qui a quelques atouts et beaucoup de défauts pour devenir un espace de biodiversité dans la ville. Après des démarches auprès de l’institution propriétaire des lieux pour expliquer son projet, le voilà rapidement au travail pour opérer la transformation.

La fabrique de la terre

Il n’y a pas de terre mais beaucoup de déchets divers et des cailloux qu’il va falloir trier et extraire du lieu. Créer de la terre, c’est précisément le sens de l’action de l’architecte-paysagiste devenu jardinier. En créer ici et ailleurs, mais ça c’est une autre histoire.

Tout est bon pour fabriquer de la terre de forêt : récupération de déchets verts chez les fleuristes, les forains du marché de la Plaine et dans les poubelles

porte-graines

porte graines

de cimetières, de sciure de bois chez les menuisiers, de marc de café dans les bars du quartier. Des restes de cuisine sont donnés par les restaurants afin nourrir les poules qui elles-même, en plus des œufs, vont produire de l’engrais naturel. Enfin, l’équipe des « Champignons de Marseille » va offrir des rondins de mycellium pour aider à la fabrication d’ humus.

Joyeux fouillis cultivé

Toute cette matière organique va remplir des bacs en bois fait d’objets de récupération divers, palettes, cagettes, cartons, pots, etc . Les bacs sont vite coloni

Lombricomposteur terre cuite

Lombricomposteur terre cuite

sés par des vers de terre et les plantes commencent à germer à partir de graines présentes dans le compost.

Le jardin qui abritait quelques arbres : micocouliers, robiniers et un grand pin va s’enrichir de légumes, fruits, plantes aromatiques. La sauge ananas s’épanouit aux côtes des tomates, des cucurbitacées, des piments antillais et des haricots. Des chérimoliers poussent dans de petits pots en attendant de plus grands espaces.

L’hélicryse exhale son parfum, la phacélie, le cosmos, le pérovskia apporte leur note de couleurs. Des courges surprises aux belles et bonnes fleurs jaune et orange grimpent aux arbres avec élégance. Dans quelques mois, des abeilles seront accueillies dans le cadre d’un partenariat avec l’association Bzzz pour polliniser toutes les fleurs présentes dans le jardin.

Des salades, du raifort, des bettes montent en graines pour réensemencer le jardin dans les prochains mois.

Quelques conseils pour jardiner au naturel et techniques de compostage

E M A

E M A

Pour finir, Thomas Martin nous a vanté les atouts des sacs à lasagnes et nous a présenté le Bokachi et les EMA, le lombricomposteur et son jus. Il nous a rappelé tout l’intérêt des purins dont celui obtenu à partir des orties.

Merci Thomas et Yohann pour cette belle matinée. Vos plants de piment antillais, de courge longue de Nice et de Hubbard bleue vont compléter notre potager et leurs graines rejoindront notre collection de semences paysannes.

Categories: Actualités, Evènements Tags: Étiquettes :

Jean-Martin Fortier, le 29 mai, à la Friche Belle de Mai

No Comments

La cité de l’agriculture met à l’honneur le maraîchage

Jean-Martin Fortier, auteur du best-seller « le jardinier-maraîcher » était invité à l’initiative de la Cité de l’agriculture pour dédicacer son ouvrage et relater son parcours d’agriculteur et son expérience réussie d’agriculture bio-intensive sur petite surface.

Devant un public d’une centaine de personnes dont Graines de Oaï,majoritairement jeune où les femmes étaient largement représentées, il a détaillé par quels chemins il est arrivé à envisager une activité agricole.

Comment vivre une belle vie

Il a ensuite expliqué la recette pour « vivre une belle vie », en famille, sur une exploitation de surface réduite, avec peu d’argent à investir. Si de belles rencontres lui ont permis de mettre le pied à l’étrier, ce sont le travail de sa femme et lui-même, leur capacité à s’adapter et leur goût pour l’expérimentation qui a permis que le rêve devienne réalité.

Parce-qu’il est heureux de vivre cette vie-là, Jean-Martin Fortier a décidé d’en faire un livre pour diffuser son expérience et ses techniques pour cultiver de bons produits. Dans une logique de circuit court, il les vend dans le cadre d’une AMAP mais également sur marchés fermiers,ce qui lui permet d’ en tirer un revenu confortable et de nourrir une petite communauté avec des produits de qualité.

Des petits moyens techniques mais beaucoup d’idées

Sur son exploitation, pas de tracteur mais des grelinettes et des motoculteurs équipés de herse rotatives, pas de labour mais des planches de culture amendées, pas d’engrais ni de pesticides. Les rendements importants sont générés par une densification des plantations qui a également pour effet de limiter le travail physique et le temps passé à l’exécution des tâches.

Un changement d’échelle

logo ferme de la grelinette

logo ferme de la grelinette

Son modèle a connu un tel succès que l’inventeur de la ferme de la Grelinette a été contacté par un mécène canadien pour travailler, cette fois avec de gros moyens techniques et financiers, à une ferme expérimentale où le maraîchage côtoie l’élevage dans une logique plus commerciale, semble-t-il.

Une expérience locale

L’intervention de Jean-Martin Fortier était suivie de celle d’un jeune agriculteur du département, installé depuis 3 ans, sur un espace cultivable de 1000 m² qui lui permet, à présent, de tirer un petit revenu de son travail. Une expérience qui peut redonner de l’espoir aux personnes désireuses de faire du maraîchage sans s’endetter.

Categories: Actualités, Evènements Tags: Étiquettes : ,